Actions pour défendre la pédopsychiatrie en France

Chers membres de la CIPPA,

Comme évoqué durant le dernier CA et la dernière AG, la CIPPA va porter un message pour défendre et améliorer la situation de la pédopsychiatrie en France. Il s'agit en effet d'un préalable indispensable pour améliorer la prise en charge de l'autisme en France.

Une fenêtre d'opportunité s'ouvre durant les deux prochains mois. Le Président de la République va annoncer un plan santé le 18 septembre prochain qui doit comporter un volet sur la psychiatrie. Dans le même temps, le prochain projet de loi de financement de la sécurité sociale sera étudié à l'Assemblée Nationale à partir du 10 octobre jusqu'à la fin novembre. Il permettra de mettre en place le plan santé.

C'est pourquoi cette période est idoine pour porter des amendements et propositions qui reflètent notre vision de la pédopsychiatrie. Je vous invite donc à aller rencontrer vos députés et sénateurs pour exposer les problématiques actuelles.

Pour vous aider, nous allons constituer un kit avec un modèle de lettre de contact, des éléments de langage, des conseils et des supports. Cette démarche est identique à celle pour les dernières élections et le 4e plan autisme avec le manifeste.

David Meyer a réalisé une cartographie des élus  durant l'été sur la question de la pédopsychiatrie, ce qui a permis de mettre en place des cibles prioritaires parmi les élus. Après le discours du président le 18 septembre, nous vous donnerons des propositions pour compléter et amender le plan santé et défendre la pédopsychiatrie.

Vous pouvez, dès à présent, retrouver  sur le site de la Cippa la tribune de Bernard Golse publiée dans Libération sur la question.

David se tiendra à votre disposition pour les démarches que vous engageriez auprès des élus. Il vous salue chaleureusement.

Bien amicalement

Armelle Barral