Note de réflexion de la Cippa : Quel avenir pour la prise en charge de l’autisme face à la crise de la psychiatrie ?

Note de réflexion de la Cippa, publiée sur notre blog Mediapart et diffusée sur les réseaux sociaux
le 2 avril 2022, Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme.

Notre position :

Aujourd’hui, la politique de l’autisme fait face à la fois aux limites actuelles d’une psychiatrie en crise mais aussi aux conflits dogmatiques qui entravent le progrès de la prise en charge en France. Elle se trouve également au croisement des politiques du handicap et de la santé mentale dont les budgets sont très largement déficients par rapport aux besoins et par rapport à ceux de nos voisins européens. 
Pourtant, l’éthique d’une société se mesure à l‘aune de l’attention qu’elle accorde à ses membres les plus vulnérables. Ainsi dans une société solidaire et responsable, la place de la médecine et en particulier de la psychiatrie doit apparaitre comme le garant d’une vision respectueuse de la diversité et de la dignité de chacun.
C’est pourquoi nous demandons aux pouvoirs publics, plutôt que de diviser les acteurs de l’autisme, de se mobiliser pour construire la psychiatrie de demain et pour permettre à ces personnes, des citoyens comme les autres, de vivre dignement.

LIRE LE TEXTE INTÉGRAL