Quand le corps s’emballe : approche psychosomatique de la maternité

Rencontre avec                  Kai VON KLITZING (Leipzig, Allemagne)

Pédopsychiatre, psychanalyste, professeur d'université et président de l'association mondiale de la WAIMH

Journée avec le concours également de Valeria Barbieri (Brésil) - Bérangère Beauquier - Sarah Bydlowski - Gaia de Campora - Jacques Dayan - Pierre Delion (Lille) - Michel Dugnat (Marseille) - Marcela Gargiulo - Bernard Golse - Laurie Laufer - Cristina Lindenmeyer - Denis Mellier - Nasha Murday - Sophie Parat - Nathalie Presme - Ouriel Rosenblum - Almudena Sanahuja (Besançon) - Claire Squires - Elsa Stora - Sylvie Viaux

Programme

10h45 Accueil Laurie Laufer Bernard Golse 

11h – 12h30 Pr Kai VON KLITZING 

Approche psychosomatique de la maternité et des relations précoces 

Discutants : Bérangère Beauquier, Bernard Golse, Nathalie Presme 

13h-14h30 pause déjeuner 

Président de séance Denis Mellier 

14h30 à 15h  Gaia de Campora "Suivi de femmes enceintes obèses autour de la régulation émotionnelle"

Discutants : Sylvie Viaux, Jacques Dayan 

15.30-16.00 Nasha Murday "Suivi de femmes enceintes obèses et de leurs bébés"

Discutants : Ouriel Rosenblum, Sophie Parat, Sarah Bydlowski 

16h30-17h Valeria Barbieri "Perspective culturelle et familiale d’enfants suivis pour TCA "

Discutants : Almudena Sanahuja, Marcela Gargiulo 

17h30-18h Elsa Stora "Suivi des familles d’enfants obèses à Necker "

Discutante : Cristina Lindenmeyer 

Discussion générale : Michel Dugnat, Claire Squires, Pierre Delion, Bernard Golse

Argument

Au début, le bébé est dans un état de dépendance absolue à l’égard des adultes du fait de son immaturité. A travers l‘expérience de l’intégration, il se remet des expériences d’annihilation grâce aux soins, au holding et à la prise en compte de sa vie instinctuelle. Peut-on parler d’une unité ou d’une dualité psychosomatique entre la mère et l’enfant lors du processus de la naissance ?

Dans cette proximité relationnelle avec l’adulte, les émotions se développent très tôt chez l’enfant, probablement dès la vie fœtale. Comme le disait Serge Lebovici, l’objet est investi avant d’être connu. Le parent protège l’enfant des excitations internes et externes excessives lui permettant de vivre une relation sûre et sécurisée et par là même favorise la capacité à réguler ses émotions.

La présence/absence de l’adulte stimule aussi l’activité de pensée chez l’enfant. Comment les traces de ces expériences précoces s’inscrivent dans la psyché ?

En nous servant de l’exemple de l’obésité, nous nous intéresserons aux nourritures concrètes et affectives : les études fines d’observation des relations précoces parents-enfant pourraient nous aider à comprendre les ajustements précoces, la sensibilité de la mère aux signaux des nourrissons, la reconnaissance de la faim et de la satiété du nourrisson, la régulation émotionnelle dans la relation mère-enfant, l’alliance de la mère avec le père, et la satisfaction du couple. Une approche novatrice est nécessaire pour prévenir l’obésité et pour améliorer la relation parent-enfant, réduire leurs réponses au stress, réfléchir au mode de vie et comprendre la transmission générationnelle de l’obésité.

Kai Von Klitzing

Nous invitons à l’occasion de cette rencontre le Professeur Kai VON KLITZING. Pédopsychiatre, psychanalyste, Professeur à l’Université de Leipzig, il est un des premiers chercheurs à avoir travaillé sur l’anticipation des parents lorsqu’ils attendent un bébé et sur l’influence ensuite de ces représentations dans la triade parents-bébés et sur le développement du bébé. Pendant son séjour au Colorado, il étudie - avec Robert N. Emde et Kim Kelsay – la narrativité des enfants de maternelle, surtout celle des enfants difficiles. Après son retour à Bâle, il se concentre sur les troubles psychiatriques en âge préscolaire et scolaire. Il poursuit cette recherche à l’Université de Leipzig où il établit des méthodes de diagnostic pour les enfants d’âge préscolaire et étudie la régulation du stress chez les enfants souffrant de troubles anxieux et de troubles dépressifs. Avec Tanja Göttken il a développé et évalué un manuel de thérapie psychanalytique à court terme (PaCT) pour les enfants souffrant d’anxiété et de troubles de la dépression.

Il est rédacteur en chef du journal allemand Kinderanalyse (Child Analysis) et rédacteur associé du Infant Mental Health Journal.

Depuis 2016, il est président de l’Association mondiale pour la santé mentale des nourrissons (WAIMH).

K. von Klitzing, H. Simoni, D. Bürgin: Infant development and early triadic family relationships. In: J Psychoanal. 80, 1999, S. 71–89.

K. von Klitzing, H. Simoni, F. Amsler, D. Burgin: The role of the father in early family interactions. In: Inf Mental Hlth J. 20, 1999, S. 222–237.

K. von Klitzing, L. O. White, Y. Otto, S. Fuchs, H. L. Egger, A. M. Klein: Depressive comorbidity in preschool anxiety disorder. In: J Child Psychol Psychiatr. 55, 2014, S. 1107–

1116.

T. Göttken, K. von Klitzing: Psychoanalytische Kurzzeittherapie mit Kindern (PaKT). 1. Auflage. Klett-Cotta, 2015

T. Gottken, L. O. White, A. M. Klein, K. Klitzing: Short-term psychoanalytic child therapy for anxious children: a pilot study. In: Psychotherapy (Chic). 51, 2014, S. 148–158.

Programme et inscription à télécharger

Inscriptions:

Gratuit pour les membres de l'association WAIMH France à jour de leur cotisation

Étudiants de Paris Diderot (justi catif à fournir) : 15 € (gratuit pour les 15 premiers étudiants inscrits)

Formation continue : 80 €

Individuel : 50 €